Codage numérique des nombres

Codage numérique des nombres

La représentation de l’information.

Afin d’être exploitable, l’information doit être à la fois :

  • signifiante (aspect sémantique   = « avoir du sens »)
  • compréhensible (aspect syntaxique ),
  • perceptible.

Représenter l’information, c’est établir des relations entre le signifiant (ce qui a un sens) et le signifié (le support de transmission de l’information).

Support analogique de l’information

Les grandeurs électriques (intensité, fréquence, différence de potentiels…) sont alors utilisées comme supports pour transmettre des informations à une machine. Chaque valeur de la grandeur électrique est mise en relation directe avec une valeur caractérisant une autre grandeur physique (température, pression, position, force, débit …)

Remarque : il existe une infinité de valeurs possibles pour représenter une information sur un support analogique.

Support logique de l’information

Les machines (calculateurs, mémoires, périphériques réseaux, …) traitent et mémorisent l’information au moyen de circuits logiques binaires car leurs entrées et sorties se caractérisent exclusivement par deux états : l’état logique bas et l’état logique haut.

Codage des nombres en informatiques

En conséquence, le langage utilisé par les machines ne peut être construit qu’à partir d’un alphabet binaire constitué d’un 0 (associé à l’état logique bas) et d’un 1 (associé à l’état logique haut).

Support numérique de l’information

Un langage est constitué de trois éléments :

  • un alphabet : ensemble fini de symboles,
  • un lexique : ensemble de mots de format fixe ou variable auxquels un sens à été attribué (sémantique),
  • une syntaxe : ensemble fini de règles qui fixent la manière d’ordonner les mots pour rendre le message signifiant.

L’utilisation de circuits logiques pour réaliser la structure matérielle des unités de traitement de l’information impose donc l’utilisation d’un langage utilisant exclusivement un alphabet très rudimentaire constitué des bits 0 et 1.

Il est donc nécessaire de les associer pour construire des mots. Le support d’une information représentée par des mots binaires est numérique.

Un mot de format 8 bits est un octet. Les informations sont souvent représentées en binaire sous la forme de mots dont le format est multiple d’un octet (8bits, 16bits, 32bits …).

Dans notre langue, nous associons des lettres pour construire des mots auxquels nous attribuons un sens. De même, une signification est donnée aux mots binaires par une opération appelée codage binaire de l’information. Le codage permet de donner un sens aux mots binaires. Dans les sciences de l’ingénieur, le codage permet de traduire une information d’un langage familier aux individus dans le langage binaire compréhensible par l’unité de traitement des machines.

Suite : les systèmes de numération